Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

Certificat en tutorat en entreprise





Ce programme de formation prépare à l’obtention du CP FFP
(Certificat Professionnel de la Fédération de la Formation Professionnelle)
de Tuteur d’entreprise.

PUBLIC CIBLE :

Cette formation s’adresse :
- aux personnes qui souhaitent devenir tuteur au sein de leur entreprise
- aux personnes qui exercent déjà cette fonction et souhaitent
professionnaliser leur pratique



PROGRAMME :


Objectifs généraux de la formation :


A la fin de la formation, le stagiaire devrait être capable de :
- Accueillir et intégrer les nouveaux salariés
- Assurer leur montée en compétences par le biais d’une formation pratique
et d’un plan de progrès
- Générer un sentiment d’appartenance en favorisant leur appropriation des
valeurs de l’entreprise
- Valider leur progression (savoir-faire et savoir-être)


MODULE 1 : « APPREHENDER SA FONCTION DE TUTEUR ET MANAGER L’ACCUEIL
DU TUTORE » (1,5 JOURS)

Objectif de formation du module :

A la fin du module, le stagiaire de vrait être capable de se positionner
en tant que tuteur et d’accueillir son « tutoré » au sein de l’entreprise.

Objectifs pédagogiques du module :

     Appréhender la fonction tutorale (0,5 jour)

Identifier les enjeux du tutorat pour l’entreprise
Définir son rôle et ses missions de tuteur :
- Identifier les missions d’un tuteur
- Identifier ses compétences clefs (savoir, savoir-faire et savoir-être)
- Identifier les activités à réaliser dans la fonction
- Lister les moyens dont on dispose

Mieux se connaître pour mieux accompagner :
- Réaliser un test de potentiel (communication : central test)
- Analyser à travers le test ses points forts et points à améliorer
- Définir un plan de progression personnel

Verbaliser ses motivations et ses craintes face la mission confiée :
- Analyser ses motivations et ses craintes
- Identifier les conséquences qui peuvent en découler sur sa pratique de tuteur

Communiquer en situation de transmission (0,5 jour)

Communiquer en situation d’apprentissage :
- Etre attentif au sens des mots
- Structurer ses explications en étapes logiques (points clefs)
- Pratiquer l’écoute active (questionnement et reformulation)
- Réaliser des retours constructifs sur les acquis et comportements du nouvel
embauché



Manager l’accueil dans l’entreprise (0,5 jour)

Préparer l’accueil dans l’entreprise :
- Identifier les informations à obtenir
- Définir les documents à préparer
- Prévoir les lieux et les moyens à mettre à disposition du nouvel arrivant
- Organiser et planifier ses premières semaines
- Identifier les personnes à informer de l’arrivée du nouveau collaborateur

Réaliser l’accueil (circuit d’intégration) :
- Définir les modalités de l’accueil (collectif ou individuel)
- Se présenter et présenter l’entreprise
- Prévoir une visite de l’entreprise

Réaliser l’entretien individuel d’accueil du premier jour :
- Clarifier les modalités de la prise de poste
- Clarifier le parcours du nouvel embauché
- Réaliser l’inventaire de ses compétences
- Evaluer les besoins et les motivations du nouveau collaborateur

MODULE 2 : « REALISER L’ACCOMPAGNEMENT DU TUTORE » (2 JOURS)

Objectif de formation du module :

la fin du module, le stagiaire devrait être capable de réaliser l’accompagnement
du « tutoré » et de lui transférer progressivement ses compétences.

Objectifs pédagogiques du module :

Identifier les compétences fondamentales à transférer :
- Se questionner et s’interroger sur les situations de travail
- Explorer et identifier les situations de travail formatrices
- Décomposer son activité en étapes
- Prendre du recul pour mieux formaliser les savoir-faire

Organiser le transfert en respectant une progression des apprentissages :

- En déduire des objectifs d’apprentissage à atteindre
- Organiser un plan de progression du « tutoré »
- Formaliser les objectifs pédagogiques efficaces

Réaliser les outils pédagogiques de l’accompagnement :
- Etablir le profil de poste du « tutoré »
- Bâtir des tableaux de bord pour l’accompagnement
- Bâtir une grille de suivi des entretiens
- Construire une grille d’évaluation et de suivi

Identifier et concevoir les supports à créer pour faciliter la progression
du « tutoré »

Valider le plan de progression du « tutoré » défini en formation

MODULE 3 : « VALIDER LA PROGRESSION DU TUTORE TOUT AU LONG
DU PARCOURS D’INTEGRATION » (1,5 JOURS)

Objectif de formation du module :<

A la fin du module, le stagiaire devrait être capable de suivre et contrôler
l’acquisition par le « tutoré » des compétences liées au poste.

Objectifs pédagogiques du module :

Intégrer les 3 types d’évaluation : évaluation diagnostic, évaluation formative,
évaluation certificative

Valider la progression du nouvel embauché
- Vérifier que chaque étape soit saisie avant de passer à la suivante
(entretien d’étape)
- Poser des questions aux collaborateurs afin de recueillir les informations
relatives à la progression du nouvel collaborateur
- Analyser et synthétiser les informations recueillies
- Mettre en place les actions correctives

Transférer les valeurs de l’entreprise :
- Lister les valeurs clefs
- Les diffuser au « tutoré » : quand, comment ?
- Générer le sentiment d’appartenance chez le nouvel embauché

Réaliser l’entretien bilan de fin de parcours

Evaluer sa propre action de formation

Evaluation des acquis
Bilan de fin de formation


ORGANISATION DE LA FORMATION

Durée de la formation : 5 jours.

Période de la formation : nous consulter

METHODES ET MODALITES PEDAGOGIQUES

La formation est organisée pour permettre une alternance tant des
méthodes que des techniques pédagogiques.

Concernant les méthodes pédagogiques :

- Pour la transmission des savoirs, les méthodes affirmatives et interrogatives
sont favorisées. Les premières permettent de sécuriser la transmission,
les secondes d’encourager une participation du formé et une découverte
progressive et active du savoir.

- Pour la transmission des savoir-faire et savoir-être, les méthodes actives sont
choisies, car elles permettent un apprentissage autonome du formé qui
s’approprie le savoir en s’exprimant, en agissant et en résolvant des problèmes.


Concernant les techniques :

Plusieurs seront alternativement proposées aux stagiaires : exposé (assisté
d’un power point), étude de cas, exercice, mise en situation, jeux de rôle, …




JURY DE CERTIFICATION

Certificat de tuteur d’entreprise

1. INTITULE DE LA FORMATION

La formation s’intitule « Formation de Tuteur ».

2. INTITULE DU CERTIFICAT

Le Certificat Professionnel de la Fédération de la Formation Professionnelle
délivré est intitulé CP FFP de Tuteur d’entreprise.

3. PROCESSUS DE VALIDATION

ATTRIBUTION FINALE DU CERTIFICAT :

Le certificat est attribué automatiquement à partir du moment où le stagiaire
valide l’épreuve. Pour cela, il doit obtenir une note équivalente ou supérieure
à 10.


EPREUVE : CAPACITE A CONDUIRE UN PROJET DE TUTORAT

• Le jury de validation de l’épreuve :
Le jury neutre de validation de l’épreuve est composé de 2 professionnels issus
du secteur de la formation professionnelle (formateur expérimenté, responsable
pédagogique, dirigeant de centre de formation, tuteur de l’enseignement supérieur
public ou privé, …) ou issu du monde de l’entreprise (dirigeant, tuteur d’entreprise,
responsable des ressources humaines, …).

Ses membres n’ont pas dispensé la formation sur laquelle le stagiaire est évalué.

La composition du jury est identique sur les 2 parties de l’épreuve.
• L’évaluation de l’épreuve :
L’évaluation de l’épreuve s’effectue sur la base d’une grille unique divisée en 2 parties :
l’une portant sur un dossier personnel et l’autre sur la présentation par le stagiaire de
son retour d’expérience en tant que tuteur d’entreprise.

Le jury, après concertation, remet une note unique pour l’épreuve à la Dirigeante
du Cabinet qui constate la validation ou non de l’épreuve

• Le dossier personnel écrit sur le projet de tutorat.
Les éléments essentiels du dossier écrit seront préparés pendant la formation,
cependant le dossier complet et finalisé devra être formalisé en dehors du temps
de formation.

Le stagiaire, qui en fait la demande, peut bénéficier d’un accompagnement à distance
en envoyant par mail son projet au formateur au moins 30 jours avant la date butoir
fixée pour la remise des dossiers. Ce dernier réalise un retour sur le travail réalisé
dans les 15 jours suivant la réception du mail. Il donne, si besoin, des conseils
et/ou préconisations au stagiaire.

Contenu :
• Présentation du projet de tutorat : profil du tutoré, projet professionnel, formation
passée et actuelle, poste à occuper, …
• Présentation détaillée du parcours d’apprentissage : durée, conditions de mise en
oeuvre (temps plein, alternance, …), objectifs d’apprentissage, objectifs pédagogiques,
méthodes et moyens pédagogiques, évaluations et points d’étape
• Présentation de l’état d’avancement de l’accompagnement
• Annexes : les outils d’intégration, les outils d’accompagnement

• Une présentation devant un jury.
Les éléments de la présentation seront devront être travaillé en autonomie par le
stagiaire en dehors du temps de formation.

Cependant, le stagiaire, qui en fait la demande, peut bénéficier d’un accompagnement
à distance en envoyant par mail sa présentation au formateur au moins 21 jours avant
la validation. Ce dernier réalise un retour sur le travail réalisé dans les 15 jours suivant
la réception du mail. Il donne, si besoin, des conseils et/ou préconisations au stagiaire.

Durée de la présentation : 20 min
Temps de questions/réponses : 20 min

Contenu de la présentation :
• Présentation du candidat : son parcours professionnel, ses motivations à devenir ou
exercer en tant que tuteur
• Présentation de l’état d’avancement de l’accompagnement, des difficultés rencontrées
et des actions mises en oeuvre pour y remédier, des points forts constatés.
• Les pistes de réflexions pour le futur : méthodologie employée, outils utilisés, aspects
relationnels et comportementaux, …


4. ACTIONS EN CAS DE NON-OBTENTION DU CERTIFICAT

En cas d’échec, le stagiaire qui échoue à la validation pourra être, à sa demande,
convoqué à la séance de validation suivante organisée par l’organisme certificateur.
L’organisme certificateur s’engage à organiser au minimum une séance de rattrapage
par an.
Il pourra bénéficier, s’il le souhaite, d’un accompagnement individuel d’une
demi-journée moyennant le paiement d’une facturation complémentaire.